Paris, France

Vos Newsletters

Parmis la longue liste des mauvaises pratiques : l'envoi de mailing par un tiers fait partie des erreurs qui empêchent d'être plus restrictif dans la configuration des mécanismes anti-spam.

Exemple :
La société X, est propriétaire du domaine : exemple.com dont le MX principal est mail.exemple.com à l'adresse 1.2.3.4

En théorie, tous les mails en provenance de @exemple.com devrait avoir comme adresse IP source : 1.2.3.4 !

Si c'étais toujours le cas, les administrateurs de passerelles de messagerie pourraient activer les mécanismes permettant de rejeter tous messages en provenance du domaine @exemple.com qui aurait une adresse IP différente de 1.2.3.4.

Malheureusement, beaucoup d'entreprise confie l'envoi de mailing comme la NewsLetter à une société tierce qui expédie les messages à partir de sa propre passerelle SMTP (notre gouvernement y compris).

Conséquences : Impossible de rejeter les messages en se basant sur la règle précédente, ce qui arrange bien les affaires des spammeurs.

Solution 1 : Expédier le mailing en passant pas votre passerelle de messagerie.

Solution 2 : Référencer la passerelle de la société tierce comme MX secondaire de votre domaine.

Solution 3 : Utiliser le nom de domaine de la société tierce comme expéditeur lors de l'envoi du mailing.